Accueil RessourcesMatrices La méthode CQQCOQP pour concrétiser vos projets

La méthode CQQCOQP pour concrétiser vos projets

par Franco MASUCCI
Publié le Mis à jour le 57k vues 8 min de lecture

Définition de CQQCOQP ou QQOQCCP

L’acronyme QQOQCCP (pour « Qui fait Quoi ?, Où ? Quand ? Comment ? Combien ? et Pourquoi ? »), également connu sous le sigle mnémotechnique CQQCOQP, est une méthode empirique qui propose à tout analyste une démarche de travail fondée sur un questionnement systématique. Ceci en vue de collecter les données nécessaires et suffisantes pour analyser et rendre compte d’une situation, d’un problème, d’un processus. (Elle peut être utilisée aussi pour structurer la restitution des résultats de cette analyse).

L’acronyme est également très connu ainsi :

  • QQOQCP : Quoi, Quoi, Où, Quand, Comment Pourquoi ? 6 lettres sans le Combien
  • QQOQCCP : Quoi, Quoi, Où, Quand, Comment Pourquoi ? 7 lettres avec le Combien

En fait, on se rappelle souvent des 4 premières lettres : Qui, Qui, Où, Quand et après c’est plus compliqué pour les retenir. Personnellement, je préfère CQQCOQP, car je pense tout « toilettes qui sont occuppées ». Ok, c’est un peu c.. mais ca marche !

En anglais, cette méthode est connue sous le nom 5W ou Five Ws (en) (« cinq W », ou « Who, What, Where, When, Why ? »).

Méthode ou Outil ?

Un outil s’utilise avec méthode. Méthode ou technique ? Bon là, on va éviter de rentrer dans les nuances entre méthode, technique et outil. Méthode ou technique … prenez le mot que vous préférez pour cette fois-ci 😅.

CQQCOQP appartient à la catégorie des outils de questionnement et d’analyse. Attention, il ne s’agit d’un outil de gestion de projet ! C’est bien pour lancer un projet mais pas pour le piloter.
Donc, sans consigne particulière d’utilisation, il s’agit d’un outil de questionnement, de découverte et d’analyse. Et cet outil va permet d’organiser le recueil d’information. avant d’aider à l’analyse et la prise de décision.
Mais selon les contextes et les besoins, nous pourrons utiliser cet outil de manière différente.

Avant tout, clarifier l’objectif de votre réflexion, brainstorming, processus d’idéation.

  • 1ère approche : on lance un branstorming autour d’un sujet clairement défini et on classe ensuite les idées par branche.
  • 2ème approche : on lance un branstorming autour d’un sujet clairement défini en se focalisant branche par branche. Nous conseillons cetta approche qui obligent les participants à diriger leur réflexion en focalisant sur une quesiton, à l’instar de la méthode des 6 chapeaux d’Edward de Bono.

Utilisation plus complexe

Certains proposent une variante d’utilisation du questionnement : non plus sous forme de liste, mais sous forme de tableau. En colonne, les questions Comment ? Combien ? et Pourquoi ? viennent questionner et compléter les lignes.

Conseils d’utilisation

  • Bien préciser dès le départ l’objet de l’analyse. Analyser, de quoi s’agit-il ? : un problème, une situation, un processus, une solution ?
  • Les « combien ? » et les « pourquoi ? » peuvent se poser à la suite des autres questions mais il convient aussi de se les poser après chaque réponse. Ce procédé permet de renforcer l’argumentaire.
  • Le « combien ? » est souvent utilisé afin de donner une mesure de l’enjeu global, les valeurs indiquées doivent être le plus représentatives possibles. Ceci est particulièrement appréciable en démarche qualité.
  • La méthode est d’un usage précieux (en management, ou en qualité) pour identifier rapidement le volume et la qualité de connaissance disponible sur le sujet en question. Ceci en vue de relancer et de réorienter le questionnement chaque fois que nécessaire.
  • En mode projet, la constatation de lacunes dans les données et informations disponibles peut conduire à stopper définitivement ou à reporter l’action.

Utiliser la méthode CQQCOQP pour concrétiser une bonne résolution

Voyons comment la méthode CQQCOQOP est aussi très utile pour vous aider à passer facilement de l’idée à l’action !

  • Pourquoi ? Rappel de sa motivation à propos de cette bonne résolution.
  • Qui ? Est-ce je fais seul ou ai-je besoin de l’aide de quelqu’un ? Qui cela va-t-il impacter ? …
  • Quoi ? Concrètement, quel est le résultat obtenu ? Décrivez-le le plus précisément possible. Vous avez du mal ? Fermez les yeux et visualiser un résultat concret dans un contexte précis.
  • Quand ? Fin de l’année, Fin du trimestre ? Pour une date très précise ? Un anniversaire ? Une date symbolique ?
  • Comment ? De quoi j’ai besoin pour réussir ? Quels moyens techniques, économiques … ?
  • Combien ? Combien de temps cela va me prendre …. ou me faire économiser ? Combien d’argent cela va me coûter … ou me rapporter.
  • Où ? Quel contexte, lieu ou un environnement précis ?

En savoir plus sur la Résolution de problème

Utilisation en mode Mind Mapping

  • Obtenir une vision globale de la démarche de questionnement et se focaliser sur un axe ou plusieurs à la fois de questionnement en dépliant les branches concernées.
  • Travailler en mots-clés sur les branches et mettre des commentaires textuels en zone note.
  • Associer les idées à des sources d’informations externes grâce aux hyperliens ou pièces-jointes.
  • Pondérer et prioriser les infos avec les icônes marqueurs disponibles dans tout logiciel de Mind Mapping digne de ce nom 😉

Vous pouvez retrouver la matrice CQQCOQP dans notre Pack de matrices Entrepreneurs/Managers.

En savoir plus sur le Mind Mapping

Quelques exemples d’utilisations les plus courantes

  • Stratégie : en entreprise, cette méthode est très utilisée pour clarifier une stratégie. On va questionner le présent et requestionner le futur ensuite pour identifier des différences de Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Combien et Pourquoi ? Nécessairement, en stratégie, on commencera plutôt par la lette P (Pourquoi). Il s’agit souvent d’identifier des stratégies de positionnement global sur le marché.
  • Marketing et commercial : il s’agit de décliner la stratégie globale en stratégie marketing et commerciale pour positionner cette fois des produits et services sur des segments de marchés. Quel est le profil prospect ou client ? Quel produit ? Quel service ? Quel délai, durée, ryhtme, fréquence … ? Combien de clients avons-nous ? CQQCOQP est très utilisé dans le monde de la vente et du marketing.
  • Lancement de projet, lancement de produit, lancement de service : il s’agit de questionner les conditions de lancement du projet pour décliner une stratégie très opérationnelle, élaborer un plan, planifier des actions.
  • Réslution de problèmes : avant de résoudre un problème, il faut … poser le problème ! La méthode permet d’avoir un questionnement 360° sur un problème ou problématique puis de centraliser toutes les informations dans la carte CQQCOQP pour mieux les analyser et décider.

Origine et histoire (source Wikipédia)

Du latin : « Quis, Quid, Ubi, Quibus auxiliis, Cur, Quomodo, Quando » qui sont les 7 questions qui définissent les « circonstances » d’une situation (en latin : « circum-stare » désigne « ce qui se tient autour de »).

Plusieurs origines historiques sont évoquées

  • les « circonstances » définies par le rhéteur grec Hermagoras de Temnos et transmises par saint Augustin : Quis, quid, quando, ubi, cur, quem ad modum, quibus adminiculis.3. Elles sont parfois faussement attribuées à Cicéron ;
  • l’hexamètre dit de Quintilien, in De institutione oratoria, pose les « circonstances » suivantes : la personne ; le fait ; le lieu ; les moyens ; les motifs ; la manière ; le temps ;
  • Boèce introduit l’usage des « circonstances » dans l’instruction criminelle : quel est le coupable ? quel est le crime ? où l’a-t-on commis ? par quels moyens ou avec quels complices ? pourquoi ? de quelle manière ? à quel moment ?.

Redécouverte et utilisation par le journalisme

Les cinq W sont assimilés aux « règles fondamentales du reportage », à partir du « journalisme américain du XXe siècle ». Elle est mise en évidence pour témoigner de l’apparition d’un style journalistique bien différent du style littéraire, à une époque où la professionnalisation des journalistes s’accentue. La règle des « Cinq w du journalisme » était en particulier exigée par Roy W. Howard, rédacteur en chef et président, de 1912 à 1923, de l’United Press6, la seconde agence de presse américaine et mondiale.

Redécouverte et utilisation en résolution de problème
Ce questionnement est redécouvert par Edward Deming en 1945.

Nous l’avons nous-mêmes utilisée dans le cadre de La méthode MapWriting présentée dans le livre « Rédigez bien et vite avec le Mind Mapping« . Vous découvrirez les usages du CQQCOQP dans le chapitre 6 de ce livre.

Conclusion

Cette méthode « CQQCOQP » est valable pour transformer n’importe quelle bonne idée en projet réussi.

Si vous souhaitez vous former au Mind Mapping pour apprendre à mieux organiser vos idées et vos projets, rendez-vous sur Signos, l’Expert en Mind Mapping professionnel. La méthode CQQCOQP fait partie de leurs programmes de formation.

2
2 personnes aiment ça.
Veuillez patienter...

Vous pourrez aussi aimer

1 Commentaire

GACHEN 22 juillet 2021 - 8h46

MERCI POUR CES ARTICLES SIMPLES ET COMPLETS A LA FOIS

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire vous consentez à l'usage de vos données dans ce site.