Accueil RessourcesInfoMapping#InfoMap #InfoMapping – La théorie du leadership situationnel selon Hersey & Blanchard

#InfoMapping – La théorie du leadership situationnel selon Hersey & Blanchard

par Franco MASUCCI
202 vues 1 min de lecture

Nous vous proposons aujourd’hui une nouvelle Map sur la théorie du leadership situationnel  développée par deux théoriciens, Paul Hersey et Kenneth Blanchard.

Dans un monde en constant changement, le leader d’aujourd’hui se doit d’être dynamique et flexible. Selon Hersey et Blanchard il n’existe pas de « bon »  style de leadership , c’est le rôle du leader d’adopter le style de leadership le plus adapté à chaque situation. L’objectif du leader serait de développer au maximum l’autonomie de ses collaborateurs afin d’optimiser leur travail.

Parmi ces différents styles de leadership, Hersey et Blanchard en distinguent  4 : Diriger – Persuader – Participer – Déléguer

Nous espérons que cette Map vous apportera  des informations complètes sur ce sujet.

Très bonne lecture à tous !

La théorie du leadership situationnel selon Hersey et Blanchard
0
Soyez le premier à aimer ça.
Veuillez patienter...

Vous pourrez aussi aimer

4 Commentaires

Marc Roussel 18 septembre 2014 - 15h26

Je connais bien cette théorie ainsi que les pratiques qui en découlent pour l’avoir enseignée au fil de ces 20 dernière années à raison de 500 personnes par an (environ)
Cependant, je trouve votre approche par Mind map très intéressante et originale. Felicitations

Répondre
Quelle note donneriez-vous à votre chef ? | Osez vos droits - le Blog 7 août 2015 - 16h42

[…] Si vous souhaitez en découvrir davantage sur les principes du leadership situationnel, nous vous invitons à prendre connaissance de notre dossier « La théorie du leadership situationnel selon Hersey & Blanchard ». […]

Répondre
ESPIN 7 janvier 2016 - 6h19

Bonjour, merci pour votre contribution dynamique.
J’ai une question relative à votre présentation des 4 styles, qui telle qu’elle est proposée, ne semble pas permettre de circuler dans un même mouvement, selon un degré d’autonomie de plus en plus grand des collaborateurs (réelle ou recherchée). Cette gradation ne devrait-elle pas aller, du style Directif au Délégatif, en passant d’abord par le persuasif, puis le participatif ?
Merci

Répondre
Avatar photo
Patrick NEVEU 10 janvier 2016 - 17h45

La théorie présente effectivement une progression logique telle que vous la donnez et comme le texte qui accompagne la carte le précise aussi. Et si on retient la règle de lecture de Mind Mapping dans le sens des aiguilles d’une montre, la progression n’est effectivement pas respectée. Cela mérite une modification. L’expérience nous enseigne également que cette progression logique peut aussi être courcircuitée en fonction des personnes en face de nous. Les processus collaboratifs semblent s’activer de plus en plus rapidement. De nouvelles cultures d’entreprises, sans doute encore peu nombreuses, installent des processus participatifs pour commencer. Ce modèle est aussi utilisé pour choisir un style, qui dans une même situation, va varier en fonction des personnes d’une part et de l’équipe d’autre part. Il semble utile de prendre en compte autant la dimension individuelle que collective pour choisir son style.

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire vous consentez à l'usage de vos données dans ce site.