Accueil ManagementManagement Stratégique Management Visuel stratégique

Management Visuel stratégique

par Patrick NEVEU
Publié le Mis à jour le 540 vues

L’ E-LEARNING DU MIND MAPPING PROFESSIONNEL !​

Nous avons créé un module 100% e-learning sur les fondamentaux du Mind Mapping Professionnel.

Des vidéos, des quiz, des exercices et un forum d’entraide pour apprendre à maitriser le Mind Mapping et gérer vos idées ET vos activités.

Le plus compliqué n’est pas toujours de définir la vision stratégique d’une organisation mais de la mettre en œuvre et de la piloter au quotidien avec succès.

La clé de la réussite réside dans un déploiement rigoureux de la stratégie. On parle alors de planification stratégique dont l’objectif est de traduire les axes stratégiques en tâches concrètes et mesurables au quotidien avec des échéances précises.

Tout l’enjeu est donc de choisir une méthode et un outil qui va permettre de clarifier la stratégie, de la décliner en objectifs évaluables et de la piloter.

Analyser le positionnement stratégique

L’analyse du positionnement stratégique d’une entreprise ou d’une marque est un processus complexe qui implique l’évaluation de nombreux éléments différents. Créer votre propre matrice en intégrant les éléments d’analyse pertinents pour votre activité. En voici des exemples :

  • Identification de la proposition de valeur : Déterminez ce qui rend l’offre de l’entreprise unique. Quels sont les avantages et les caractéristiques qui la distinguent de la concurrence ?
  • Analyse du marché : Comprenez le marché cible, y compris la taille, la croissance, les tendances, la segmentation et les comportements des consommateurs. Cela peut nécessiter des recherches de marché et l’utilisation, par exemple, d’une matrice PESTEL (Politique, Économique, Sociale, Technologique, Environnementale et Légale) pour comprendre l’environnement externe.
  • Évaluation de la concurrence : Identifiez les concurrents directs et indirects. Vous pouvez utilise une matrice SWOT (Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces) pour comparer les forces et les faiblesses de l’entreprise par rapport à ses concurrents.
  • Compréhension de la chaîne de valeur : Examinez comment l’entreprise crée de la valeur à chaque étape de sa chaîne de production ou de service.
  • Positionnement de la marque : Évaluez comment la marque est perçue sur le marché par rapport à ses concurrents. Cela implique souvent des enquêtes et des études de perception de marque.
  • Analyse des ressources et compétences : Déterminez si l’entreprise a les ressources et compétences nécessaires pour soutenir son positionnement stratégique.
  • Stratégie de tarification : Examinez comment l’entreprise positionne ses produits ou services sur l’échelle des prix par rapport à la concurrence.
  • Stratégies de distribution : Évaluez les canaux de distribution utilisés pour atteindre le marché cible et comment ils soutiennent le positionnement stratégique.
  • Communication marketing : Analysez comment l’entreprise communique avec son marché cible et si ses messages marketing renforcent son positionnement souhaité.
  • Réactivité stratégique : Évaluez la capacité de l’entreprise à s’adapter aux changements du marché et à réaligner son positionnement si nécessaire.

L’exercice peut être individuel mais il se fait d’en plus collectif de manière collective. Rassemblez les membres d’un comité de direction ou organe équivalent et faites le vivre un processus d’idéation pour faire émerger les idées, les structurer puis les prioriser.

Clarifier la vision avec des matrices visuelles

Vous l’avez compris, pour chaque question, vous pouvez trouver ou créer une matrice visuelle d’aide à l’analyse et à la prise de décision pour analyser un positionnement de produit, service, marque … sur un marché, pour analyser les forces et les faiblesses internes ou externes d’une organisation pour réussir une stratégie ou un projet.

Commencez par identifier les axes d’analyse clé de votre activité ? Facteurs internes, facteurs externes, forces, faiblesses, intensité concurrence, menace nouveaux entrants, pouvoir des différentes parties prenantes (fournisseurs, acheteurs), analyse des produits existants et des innovations, niveau de service, potentiel technologique, analyse financière …

Ensuite posez-vous les questions de comment croiser les indicateurs retenus et comment les représenter pour en tirer une analyse efficace ? Comme il est plus efficace de traduire vos tableaux en graphique pour faire émerger des informations invisibles en ligne et colonne, il sera aussi plus efficace de traduire vos axes d’analyse sous forme de matrice ou cartographique pour faire émerger des informations que seule la dimension spatiale peut révéler.

Certaines matrices sont très connues comme la matrice SWOT, PESTEL ou BCG. Mais vous pouvez aussi créer vos propres matrices sous forme de carte perceptuelle : choisissez 2 critères que vous allez croiser et pondérez les axes du style faible/fort, plus/mois et hop, vous obtenez votre propre matrice visuelle. Peut-être même que vous créerez une matrice révolutionnaire qui fera la différence.

Par exemple, cherchez-vous à vous positionner face à la concurrence ou au contraire à créer un espace stratégique vierge de toute concurrence ? Dans ce cas, vous pourrez utiliser le canevas stratégique de la méthode Océan Bleu.

Vous pouvez aussi rechercher une grille de questionnement pour ne rien oublier comme les 5 forces de Porter ou les 7S de Mac Kinsey.

Choisir sa matrice visuelle

Vous pouvez retrouver différentes matrices en suivant ce lien : https://managementvisuel.fr/mappingpro/
Elles sont téléchargeables en suivant ce lien : https://content.signos.fr/map-matrices-pack-strategie

Nous y avons mis les plus utilisées, mais la liste est loin d’être exhaustive. En voici une énumération sous forme de liste à la Prévert :

  • Matrices visuelles d’aide au positionnement et à la comparaison : BCG, Canevas stratégique OCEAN BLEU, ADL, SWOT, KRALJIC, ANSOFF
  • Matrices visuelles d’aide au questionnement et à l’approfondissement des questions : PESTEL, 5 forces de PORTER, 7S MAC KINSEY, Matrice MAC KINSEY, SOAR, VRIO, MACTOR, ASHRIDE, SONCAS, Business Model Canvas, Value Proposition Canvas, Balanced Score Card

Décliner la vision en objectifs évaluables

Pour commencer, il est impératif de proposer une vision claire à l’ensemble des collaborateurs pour bien manager la performance.
Reste à choisir une méthode parmi celles qui ont émergé depuis plus d’un demi-siècle.

  • Méthode OKR (Objectives and Key Results)
  • Méthode OGSM (Objectives, Goals, Strategies and Measures)
  • Méthode Hoshin Kanri.

Ces 3 approches en commun de rechercher l’alignement entre les objectifs stratégiques et opérationnels.

  • La 1ère méthode OKR est la plus connue, la plus souple et agile.
  • La 2ème méthode OGSM est un plus rigoureuse et mois adaptative face au changement.
  • La 3ème méthode est la méthode la plus rigoureuse avec l’approche la plus Top-Down.

Pour en savoir plus, un petit détour vers les articles cités ci-dessous vous apportera un éclairage sur chaque méthode.
A savoir que chaque méthode peut s’implémenter à l’aide du Mind Mapping avec la plus grande efficacité.

Partager sa vision stratégique

L’intérêt des outils de Management Visuel est de permettre de clarifier, définir et partager sa vision stratégique sans avoir à changer d’outil à chaque étape … et donc plus besoin de passer par le sempiternel Powerpoint !
Une matrice visuelle facilite tout autant la réflexion que la communication du résultat de votre réflexion.
Et surtout, n’oubliez pas de mettre votre matrice visuelle à disposition de vos collègues avec un accès 24/7. Vous mettrez alors le maximum de chances de votre côté pour partager efficacement votre vision.

Piloter la stratégie

Pour piloter, il vous faut … un tableau de bord visuel ! Comme pour piloter une voiture … bon ok … on peut piloter sans tableau de bord, c’est juste plus risqué.

Et la question qui vous brûle sûrement les lèvres, peut-on garder le même outil que pour les étapes de clarification et de partage ? Bonne nouvelle ! Parmi les outils visuels, certains peuvent également vous servir de tableaux de bord pour piloter votre stratégie, vérifier que les résultats attendus sont à la hauteur des objectifs stratégiques définis.

Selon moi, le meilleur outil pour piloter la performance stratégique est d’utiliser un outil de Mind Mapping car il permet facilement de passer du global au détail. Il s’agit donc de l’outil idéal pour aligner des objectifs stratégiques et les objectifs opérationnels.

Vous pouvez aussi le faire avec des outils kanban ou des tableaux blancs collaboratifs mais ce juste plus laborieux. L’avantage du Mind Mapping repose sur sa structure arborescente et hiérarchique qui permet de ramifier à l’infini les informations et donc de les déplier à volonté au degré de détail souhaité.

Conclusion

Pour conclure, le choix de la méthode et de l’outil dépendra de la taille de l’organisation, de la complexité de la stratégie et de la culture d’entreprise. L’important est de s’assurer que l’outil choisi est flexible, facile à comprendre, et accessible à tous les membres de l’équipe afin qu’ils puissent voir comment leur travail quotidien contribue à la réalisation des objectifs stratégiques.

1
1 personne aime ça.
Veuillez patienter...

L’ E-LEARNING DU MIND MAPPING PROFESSIONNEL !​

Nous avons créé un module 100% e-learning sur les fondamentaux du Mind Mapping Professionnel.

Des vidéos, des quiz, des exercices et un forum d’entraide pour apprendre à maitriser le Mind Mapping et gérer vos idées ET vos activités.

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire vous consentez à l'usage de vos données dans ce site.